UFC-Que Choisir constate une recrudescence des fraudes à la carte bleue

Les fraudes à la carte bleue dénoncées par UFC-Que ChoisirrnrnDe plus en plus de cas de fraude à la carte bleue sont enregistrés sur internet dénonce UFC-Que Choisir. Ils tiennent également à alerter les autorités sur l’inutilité des assurances moyens de paiement proposées par les banques, sachant qu’elles coûteraient aux consommateurs environ 940 millions d’euros.rnrnRecrudescence des fraudes sur InternetrnrnL’association de protection des consommateurs UFC-Que Choisir profite actuellement de la sortie du rapport Pauget-Constans sur l’avenir des moyens de paiements, mais surtout de la campagne présidentielle pour interpeller les pouvoirs publics sur la recrudescence des fraudes à la carte bleue sur internet, passant de 0,024 en 2006 à 0,074 en 2010. UFC-Que Choisir tient à souligner que la carte bleue est le principal moyen de paiement utilisé dans 80% des achats en ligne.rnrnEn 2010, les montants des fraudes à la carte bleue s’élevaient à 369 millions d’euros dont 120 millions d’euros étaient associés aux paiements en ligne. Une nette augmentation par rapport aux 36 millions de fraudes enregistrés pour les paiements à distance en 2006.rnrnLes assurances moyens de paiement pointées du doigtrnrnFace à ce contexte que les responsables d’UFC-Que Choisir jugent alarmant, l’association pointe également du doigt les assurances moyens de paiements souscrites auprès des banques. En effet,  Maxime Chepoy, chargé de mission au sein de l’association, estime que ces assurances sont tout à fait inutiles dans la mesure où les établissements bancaires ne sont tenus de rembourser les porteurs de carte que s’il est avéré que le code confidentiel qui leur a été attribué n’a pas été utilisé.rnrnPour pallier à tout cela, l’association UFC-Que Choisir a imaginé 4 grands axes d’intervention. Dans un premier temps, les banques pourraient développer une nouvelle version du système 3D Secure, idéal pour mieux authentifier les cartes bancaires. Dans le même sens, les établissements bancaires devraient adresser de manière systématique des confirmations de paiement aux porteurs de cartes, que ce soit à travers un SMS, un e-mail, ou encore via la banque en ligne.rnrnAutre action à mener selon UFC-Que Choisir, que les commerçants ayant enregistré des coordonnées bancaires avertissent directement leurs clients aussitôt qu’ils se retrouvent face à des vols de données ou des attaques de serveurs. Enfin, à partir du moment où les banques sont averties par leurs clients d’une éventuelle fraude sur leurs comptes, ces établissements devraient centraliser toutes les plaintes pour ensuite les déposer auprès des autorités compétentes.

Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir !

Mr Moneyblog

Passionné par le monde de la Banque et plus largement celui du Crédit, je vous informe régulièrement de l'actualité, des bons plans pour optimiser vos Finances Personnelles.

Les commentaires sont fermés.